Rhinoplastie réparatrice


 

Rhinoplastie Lyon, Villeurbanne, Ambérieu

Dans certains cas, la rhinoplastie est prise en charge par l’Assurance Maladie.

Ces cas sont très précis : déformation de naissance ou fracture suite à un accident, déformation suite à une pathologie médicale, comme après l’exérèse d’une tumeur, différents problèmes fonctionnels de respiration en rapport avec une déviation importante de la cloison nasale,  en rapport avec une hypertrophie importante de cornets, en rapport avec un dysfonctionnement des valves interne et externe..

Il ne s’agit donc pas dans ces cas d’un acte esthétique, mais réparateur.

Dans le cas d’un nez à ré-axer, il est courant d’utiliser des greffons de cartilage de cloison. Dans le cas d’un nez effondré, il est fréquent d’utiliser du cartilage de côte.

La rhinoplastie réparatrice peut également être proposée dans le cadre de certaines séquelles de la maladie de Wegener, de Sarcoïdose ou de polychondrite atrophiante, induisant un effondrement de la charpente cartilagineuse du nez.

 

 

L'intervention


Déroulement

L’intervention se déroule sous anesthésie générale et nécessite généralement au moins 1 jour d’hospitalisation, même si il est possible de la pratiquer en ambulatoire selon les cas.

En fonction de la pathologie, l’abord sera dissimulé dans le nez ou au niveau d’une petite cicatrice à la base du nez.
 Il est fréquent de placer des attelles pendant au moins 5 jours.

Suites opératoires

Les suites de l’intervention peuvent nécessiter le port d’une attelle plâtrée pendant 8 jours. Cette intervention occasionne un œdème important du nez et des ecchymoses du visage pendant 8 à 10 jours.

Le résultat de la rhinoplastie est visible rapidement mais il n’est définitif qu’à partir d’un an. Un temps complémentaire est parfois proposé un an après l’intervention.

Prise en charge

Cette intervention est prise en charge par l’Assurance Maladie. La part des compléments d’honoraires restant à la charge de la patiente peut être remboursée en partie ou en totalité par les Mutuelles.

L’arrêt de travail à prévoir est de 2 à 3 semaines.

 

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!