Chirurgie de l'intime


 

Lipoaspiration, Lipofilling, Nymphoplastie Lyon, Villeurbanne, Ambérieu

Certains problèmes gynécologiques peuvent nécessiter une prise en charge chirurgicale.

Cette spécialité a des applications thérapeutiques mais également réparatrices ou purement esthétiques.

 

 

  • Lipoaspiration
  • Lipofilling
  • Nymphoplastie

La lipoaspiration du pubis permet de traiter la graisse accumulée sur la zone pubienne, partie du corps comprise entre les organes sexuels et le bas-ventre, aussi appelée mont de Vénus chez la femme.

Elle permet aussi de remédier à la ptôse du pubis ou un effet saillant.

Cette graisse localisée qui ne disparaît pas avec les régimes et la pratique du sport peut facilement faire l’objet d’une liposuccion comme au niveau des autres zones graisseuses de l’organisme.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale ou rachianesthésie, dure environ 30 minute et ne nécessite pas d’hospitalisation.

Il est conseillé de porter une culotte gainante pendant 4 semaines environ après la liposuccion.

Il faut noter que cette liposuccion du Mont de Vénus donne habituellement un œdème important de la région vulvaire avec une région vulvaire gonflée pendant une quinzaine de jours. Les douches sont possibles dès le lendemain mais les bains et rapports sexuels sont à proscrire pendant environ 1 mois.

 

> Téléchargez la fiche d’information

Le lipofilling ou lipomodelage du vagin (ou encore lipostructure du vagin) est une intervention destinée à améliorer la qualité et le confort des rapports sexuels en redonnant de la souplesse au vagin grâce à l’injection de graisse sous la muqueuse.

La graisse de la patiente est prélevée sur une ou des zones localisée, centrifugée et ré-injectée.

Cette intervention se déroule sous anesthésie générale et l’hospitalisation n’est généralement pas nécessaire, cet acte pouvant être pratiqué en ambulatoire.

Après l’intervention, des ecchymoses apparaissent au niveau des zones de réinjection graisseuse et persistent 10 à 20 jours mais l’œdème se résorbe en moins d’une semaine. Les douleurs, peu importantes, sont essentiellement localisées sur la zone de prélèvement graisseux.

 

> Téléchargez la fiche d’information

La nymphoplastie de réduction ou labiaplastie consiste à corriger l’hypertrophie des petites lèvres, c’est à dire à réduire la taille des petites lèvres jugées trop importantes.

En effet, des lèvres trop grandes peuvent entraîner diverses formes de gêne: psychologique, vestimentaire, dans la pratique de certains sports ou lors des rapports sexuels.

A ce titre, cette intervention chirurgicale peut être prise en charge par l’Assurance Maladie.

L’intervention consiste en l’ablation de la muqueuse en excès: la technique la plus simple consiste en une résection à la demande. La cicatrice peut être longitudinale ou transversale, en fonction de la morphologie de la patiente. En cas d’excès cutané du capuchon clitoridien, une clitoridoplastie pourra être associée.

L’intervention se déroule sous anesthésie générale et est le plus souvent pratiquée en ambulatoire.

Il faut noter que cet acte peut entraîner un œdème important de la région vulvaire avec des gonflements et œdèmes pendant une quinzaine de jours. Les douches sont possibles dès le lendemain mais les bains et rapports sexuels sont à proscrire pendant environ 1 mois.

Cette intervention peut être prise en charge par l’Assurance Maladie et l’arrêt de travail à prévoir est de 2 semaines.

 

> Téléchargez la fiche d’information

 

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!