Gynécomastie


 

Gynecomastie Lyon, Villeurbanne, Ambérieu

Cet état correspond au développement excessif des seins chez l’homme, d’un côté ou des 2 côtés.

La gynécomastie se définit donc par une hypertrophie des seins chez l’homme, due un développement excessif de la glande mammaire.

Un bilan biologique endocrinien et un bilan d’imagerie sont réalisés avant tout acte chirurgical pour s’assurer du caractère idiopathique de la gynécomastie.

Chez l’homme souffrant de gynécomastie, la glande mammaire est dense et son développement est concentré autour de l’aréole. La chirurgie de la gynécomastie consiste à procéder à l’exérèse de la glande mammaire.

La gynécomastie est bien plus fréquente qu’on peut le penser puisqu’elle touche près de la moitié des hommes. Cette pathologie peut tout à fait être corrigée, qu’elle soit idiopathique (c’est à dire sans cause trouvée) ou consécutive à une production anormale d’hormones liée à un traitement médicamenteux ou non.

 

 

L'intervention


Déroulement

En présence d’un problème hormonal, un simple traitement médical spécifique peut aider à traiter la gynécomastie, avant tout traitement chirurgical.

Dans les cas où aucune cause n’est trouvée, c’est une intervention de chirurgie plastique permet de corriger définitivement une gynécomastie et de retrouver un torse harmonieux.

L’exérèse chirurgicale de la glande assure un résultat définitif pour les cas de gynécomastie glandulaire pure.

Les cas à composante graisseuse sont traités par lipoaspiration exclusive, cependant pour pérenniser le résultat, il faudra veiller à ne pas reprendre de poids.

La durée d’intervention de correction de gynécomastie varie de 20 minutes dans le cas d’une simple liposuccion (adipomasties ou gynécomasties graisseuses pures) à une heure pour les gynécomasties où le retrait de la glande mammaire doit être associée (gynécomasties glandulaires ou mixtes).

L’intervention peut se pratiquer en ambulatoire ou nécessiter une hospitalisation d’une journée.

Suites opératoires

Après l’intervention, des soins locaux sont à réaliser pendant 10 à 15 jours, un bandeau compressif doit également être porté pendant 4 à 6 semaines.
La pratique du sport ou d’efforts physiques sollicitant le torse est proscrite pendant 2 mois.

L’arrêt de travail à prévoir est de 2 à 3 semaines.

Prise en charge

Dans certains cas, lorsqu’il s’agit d’après la nomenclature de l’Assurance Maladie, d’une « gynécomastie accusée posant un problème d’ordre psychologique  » et, dont le traitement est « réalisé après un bilan endocrinien », l’intervention peut être prise en charge.

 

 

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!